Tamron 24-70mm DI stabilisé: test aux grandes ouvertures

Bonsoir,

J’ai testé ce Tamron aux grandes ouvertures à F/2.8. Comme vous pourrez le voir, le vignetage est assez perceptible en condition de faible luminosité (Full frame 6D). Le piqué reste ceci dit de haut niveau:

Ici à 1/25ème, 33mm et iso 800

A 70mm, le vignetage est moins présent:

Là à 1/25ème, 58mm et iso 800

Enfin, à 1/200 f/2,8 iso 800

Cela reste défini dans les coins.

 

Photographie: test du Tamron SP 24-70mm F/2.8 DI

Bonsoir.

J’ai acquis il y a quelques temps un Canon 6D dont la sensibilité aux faibles lumières est bien plus grande que ne l’était le premier 5D.

Sur ce 6D j’avais monté, en objectif des focales fixes M42 car le prix des zoom était un peu frais. Je réglais l’appareil en AV, et je réglais la mise au point et l’ouverture en manuel. Comme objectif M42 je disposais d’un flektogon 20mm f2/8 (mais peu utilisable car le miroir de relevage heurte la lentille arrière de cet objectif sur le 6D), d’un flektogon 35mm F/2.4 de bonne facture, de plusieurs Helios 44 ( 58mm f/2 ) russes pas mal non plus.

Ayant constaté qu’il était rarissime que j’utilise les très grandes ouvertures, je me suis lâché pour l’acquisition de ce tamron 24-70mm f/2,8 Di stabilisé.

Lors d’essais comparatifs avec ces focales fixes le rendu paraît meilleur meme aux ouvertures les plus favorables aux vieux objectifs. Ici des exemples à même ouverture (5,6) et avec le même traitement GIMP en Raw. Images clicable (clic droit voir l’image) pour taille full HD, la taille réelle étant disponible sur demande….

A 35 mm au flektogon:

A 35mm Tamron:

A 58mm helios 44:

A 58mm Tamron:

J’ai essayé en concert avec un éclairage difficile, à f/2.8 et 3200 isos. A postériori, j’aurais pu me placer à 1600 isos et f/3.5 (vitesse de 1/160):

Maintenant j’ai tendance à délaisser mes focales fixes. Je pourrais revendre certaines (les fleks côtent entre 100 et 200€ sur la baie!)

En intérieur dans une église…

 

L’onduleur est mis en place

Bonsoir,

Je viens de toucher l’onduleur à 55 € et je l’ai mis en service hier soir. Testé ce matin, il alimente bien le serveur losque l’on coupe le courant. Je dois maintenant alimenter le blog en faisant confiance en l’abscence de failles logicielles majeures.

J’ai envie de commencer par la politique vue de loin, mais j’ai peur d’être rasoir auprès de mes lecteurs. Pourtant, au vu de l’élection qui approche il serait temps de s’y intéresser.

Il faudra que j’entrecoupe avec des articles plus personnels, sur la techique photo, l’astronomie (si j’ai le courage à me remettre à l’astrophoto des planètes)

 

Attaque sur serveur: Origine géographique.

Bonjour,

Il est possible d’évaluer d’où viennent les attaques sur le serveur SSH (le plus souvent tentatives de conection en root, soit le compte super administrateur des systèmes Linux). Le petit soft de bloquage des attaques, Fail2ban, indique l’IP d’origine. Cette IP est souvent celle de serveurs, donc on ne peut en déduire qui est réellement derriere.

Statistiquement, le pays winner dans l’hebergement de ces attaques est la Chine. Plus de 80% des alertes viennent de Chine. En terme d’IP différentes, la Chine ne représente que 50% des IP. Il semblerait que les serveurs chinois soient plus têtus dans leurs attaques.

Trouvé ce jour cet article intéressant sur le bruteforce SSH: de 2014!

 

Ensuite, il n’y a pas de domination franche, la Russie est loin derriere, j’ai autant de pays de l’UE que de Russes (Dannemark, Lituanie, Italie…).

Je n’en n’ai pas repéré des USA, pourtant eux aussi percent les serveurs. 😉

Sur le serveur nginx, là, c’est une autre affaire. A priori, les USA sont présentes…et la Chine absente:

Ici une attaque via scripts sur PHPmyadmin: Origine USA et tentative d’exploiter une faille pour shunter la difficulté du « brute-force » (tests des mots de passe sur dictionnaire)… (scripts ZMEU)

Edit: les attaques sur le blog « ado » lié à mon nom de domaine sont plus fréquentes que sur le blog principal 😮 et toutes originaires des USA.

Que mettre sur un blog?

Sur mon blog il n’y aura pas de vidéos de chats. En effet, via l’ADSL en 120Ko/s il serait déraisonnable d’envisager du full HD 😉 . Je pense également préserver les oreilles des très rares passants: c’est désagréable d’être obligé de couper le son pour pouvoir lire. En ce qui concerne les photos, la limitation de leur nombre et taille en Ko, pour garder un débit acceptable, est nécessaire. Je me retrouve en pratique au temps du web 1.0.

Compte tenu de la maigreur de cette bande passante, je n’aurais pas de pub en autohebergement ni Adsense. N’étant pas astreint à une obligation d’avoir une foule de lecteurs et « suiveurs », je n’ai pas non plus l’intention d’installer un module de comptage des visites, que ce soit le « Jet Pack » wordpress ou Google analytics. Cela me semble même contraire à l’objectif de l’autohebergement: Placer un mouchard sur toutes mes pages vous n’y pensez pas? Cela explique également l’absence de bouton de réseau social (pistage de l’internaute) Il faudra, pour réagir, commenter sur le site comme au temps du Web 1.0 .

Je vais regrouper les posts techniques et envisager des trucs un peu plus perso.

Où est la fenêtre que je saute?

Suite à mon article sur la forrestalite, j’ai constaté ceci:

Une belle série avec quasi une seule IP: 116.31.116.45

D’où qu’elle vient, cette IP, qui c’est?

C’est une IP chinoise. Elle est tenace depuis 3-4j malgré fail2ban. Je peux glisser ici que mon mot de passe est pigeon. Mais il se peut que derriere cette IP ce soit la NSA 😉

C’est ainsi que Macron peut dire que les Russes piratent son site 😆

Edit du 3/03/2017 au soir: Maintenant j’ai 2 IP chinoises tenaces, la 116.31.116.45 et la 116.31.116.43. Je pense que je vais également doubler la dose de mes gouttes du soir.

Edit 2: non, il y en a 3! (116.31.116.48) 🙂

Et il y a une « mariaflorey » qui essaye de poster de hollande, puis Allemagne, puis suede en l’espace de quelques heures…

Sauvegarde du site.

Bonjour,

J’ai maintenant un site (encore expérimental) qui présente bien. Il faut que je sache comment le sauvegarder et le resaurer en cas de mauvaise manip ou d’attaque sur le serveur.

  1. La solution raid de disque dur dans le même serveur ne protège de rien en cas de fausse manip/attaque.
  2. sauvegarde via internet théoriquement meilleure. A priori il faut sauvegarger les données (ici wp-content) et la base de donnée SQL (oh le gros mot). Il faudrait que je teste ça mais sur quoi et comment?