Logique shadock

Bonjour, Gros coup de gueule poilitique ce soir. Comme vous le savez, l’élection présidentielle maintenant se résume à deux personnes, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Faisons clair, je n’aime pas Marine et le F haine.

Mais Emmanuel Macron vient de me dégouter, pour la raison suivante, car il vient d’envisager une opération à la libyenne en Syrie. Je pensais qu’en tant que « cost killer » (tueur de coût en globisch) il allair réfléchir où couper les coûts. Bernique!

Résumons l’historique des interventions « occidentales » des 25 dernières années et leur conséquence politique et économique.

1990, guerre d’Irak1 Sadam envahit le Koweit. Guerre occidentale et des pays locaux contre l’Irak=> victoire militaire et mise sous tutelle du pays. Bush père laisse Sadam massacrer les chiites du sud Irak qui avaient eu le bon gout de croire la propagande occidentale et s’étaient soulevés. (pour mémoire, la garde présidentielle de Sadam avait pu passer les lignes de front pour ce travail) Eh oui, les chiites c’était l’Iran qui risquait de tirer les marrons du feu (d’autant que le pétrole se trouve en quantité au sud Irakien).

1992-1995 Guerre de Somalie. Suite à des famines répétitives sur fond de guerre civile l’UE et les USA déclenchent une opération humanitaire en Somalie (épisode du sac de riz de Bernard Kouchener) Après un échec militaire les troupes occidentales se retirent: que des mauvais coup à prendre dans ce pays ou seul le khat pousse. Depuis, l’instabilité s’étend (au Kenya particulièrement) et la côte somalienne est le siège d’une intense activité de piraterie (opération conjointe USA/UE/Chine(!) ) La population fuit le pays et se retrouve….direction les côtes italiennes!

1998-99 Guerre du Kosovo. L’objectif est de casser la Serbie par crainte de la répétition de la guerre de Bosnie (massacres interethniques). Les grosses caisses médiatiques entrent en marche et une guerre menée par l’OTAN et l’UE est déclenchée. Elle est essentiellement aérienne. « Peu » de victimes Serbes, mais les infrastructures souffrent. Le kosovo multiethnique est séparé de la Serbie, sous protectorat UE/Otan/USA. 20 ans plus tard: Le protectorat est toujours en place, les habitants continuent à fuir la misère (40% de chômage officiel) et les exactions: plus de multiculturalisme (une connaissance s’occupant de réfugiés kosovars en france s’est occupée d’une famille de « petits entrepreneurs » (possédant fermes et laiteries là bas) chassée par des « extremistes » qui voulaient le faire participer au conflit syrien. En proportion, le nombre de combattants de l’Etat islamique venant du Kosovo en syrie  est le plus fort d’Europe. Nous continuons à « soutenir » le pays. BHL soutient la guerre

Etrangement, la Serbie est en meilleur état 😮

2002-2003 deux guerres majeures: Lorsque de individus à passeports Saoudiens mettent des avions dans des tours (3000 victimes) les USA veulent frapper:

En afghanistan ou le roi est en mauvaise posture face aux Talibans et Al Quaida. Bombardements aux B52 et intervention US directe puis de l’OTAN (troupes françaises, allemandes, Italiennes, anglaises) Guantanamo est crée par la suite et réapparait la lettre de cachet de la royauté: Pas de condamnation (pour une démocratie!) pas de durée de peine, des traitements ahurissants pour un résultat reconnu nul par la suite. Le pays n’est pas pour autant pacifié et la guerre dure toujours Le coût estimé coté occident varie de 750 à 1000 milliards de $. BHL soutient la guerre

Guerre d’Irak2 Il s’agit d’aller défoncer Sadam. Pour cela tous les moyens sont bon, la propagande se fait roi chez nous (!) Les fioles d’antrax sont brandies à l’ONU…mais les attaques à l’antrax sur le sol US se révèlent être d’origine interne (Cherchez qui a profité du climat de peur…) Bilan une guerre à 1500 milliards de $ mini. Le pays est ramené à l’âge de pierre, les poseurs d’IED se font plaisir, des élections « libres » font que le pouvoir finit par être ramassé par les chiites. l’Iran tire les marrons carbonisés de cette guerre. Les pays limitrophes prennent peur et alimentent le conflit interreligieux, l’EI financé par des pays voisins et soutenus par les ex baasistes apparait. Frankenstin est né, ce sera le SPECTRE contre lequel les James Bonds occidentaux lutteront. BHL soutient la guerre

2012 épisode des printemps arabe: un certain vent de liberté parti de Tunisie semble souffler sur ces pays dont la distance géographique ne doit pas tromper. en Effet, qu’il ya t-il de commun entre la Tunisie et le EAU? mais bon, en Egypte la fin de partie est sifflée par Sissi En syrie la révolte populaire prends un caractère confessionel (sur les pas des anciennes confrontations du BAAS syrien et de Freres Musulmans)

En Libye, khadafi, après avoir été reçu engrande pompe par Sarkozy (reconnaissant d’une aide financière électorale? cf Médiapart) lutte contre la révolte et menace. Sentant le vent du boulet, sarkozy (rejoints par les anglais , en mémoire de l’attentat de Lockerbie) déclenche la guerre de Lybie en soutenant des révoltés. BHL soutient la guerre. 5 ans plus tard, le pays vit du trafic de viande humaine, les réseaux de passeurs bénéficie d’aide (involontaire?) dONG anglosaxones qui dirigent les rafiots surchargés vers les points de rencontre avec les navires européens de frontex. l’Italie arrose les factions locales pour limiter les départs et l’exploitation des réfugiés est de plus en plus dure (même phénomène qu’au Sinai pour les érythréens: on viole, torture, pour faire cracher les familles des victimes en Bitcoins)

Suite à ce succès la guerre s’étend au Mali voisin. Les djihadistes d’AQMI sont aux portes de Bamako. Une opération de sauvetage est menée par la France et les Tchadiens. (Humm, une démocratie!) Nous y sommes encore et l’usure du matériel se fait sentir.

En Syrie…glissons, nous n’y sommes pas encore, quoique, des hommes secrets y travaillent. On se contente de survoler le pays et de lâcher des bombes guidées laser sur l’EI. Il faut dire que les soutients au sol sont médiocres: Les Kurdes ex marxistes du cru sont regardés d’un sale oeil par la Turquie, qui laisse le flux de djihadistes entrer (et ressortir!) en Syrie. Les groupes de rebelles prêtent allégeance à qui paie mieux donc l’ASL se retrouve sans troupes et sans pouvoir, l’EI, AL Nosra (al Quaida) et d’autres groupes forts sympatiques font leur pub sur Youtube et Facebook pour récolter des fonds dans les pays du golfe. Assad guerroie et gaze. Hollande veut réediter le coup lybien (on bombarde et on se casse) Les groupes locaux se lancent également dans le toxique et expatrient leur guerre. Nous avons les drones, ils ont les leurs pour moins cher, juste le prix d’une location de camion pour un WE, voire moins (un couteau suffit!)

Au total, environ 7 guerres récentes dont le résultat financier se compte en milliers de milliards de dollars. Bien entendu, ces guerres sont financées à crédit par l’endettement public qui n’a fait que croître surtout depuis la crise de 2008-2009.

Je suis curieux de savoir si la bombe guidée laser larguée par les mirages 2000 en 1995 sur le Kosovo coûte plus que son poids en or actuellement (achetée à crédit, larguée à crédit, aide au kosovo prolongée à crédit…). C’est probablement le cas des munitions larguée par drone.

Je pensais ingénument que le bilan de ces guerres allait être fait et que la musique des interventions débouchant sur des échecs pitoyables allait cesser. Bernique, on menace déja d’intervention directe en Syrie, Russes ou pas.

Face à cette succession de succès, j’en viens à douter de la bêtise de nos dirigeants. Ils semblent adeptes de la devise shadock:

L’autre version, plus hard, consiste à penser que le résultat ne les intéresse pas. Seul compte les flux financiers. En effet les banques créditrices des pays occidentaux margent sur les guerres, perdues ou gagnées, peu importe. Donc toute guerre est bonne à prendre. Je pense même q’une évolution de la société à l’Israëlienne où 25% de la population vit de la « sécurité » (armée, police, services secrets, vigiles et porte flingues en tout genre, fabricants d’armes, de mines, de drones…) ne serait pas pour leur déplaire. en plus cela peut résoudre le chômage!

Bon, un peu long mais qu’en pensez vous?

Ps trouvé sur « Le Monde »:

Joseph Stiglitz et Linda Bilmes estiment que la guerre en Irak et en Afghanistan a déjà coûté 3 000 milliards de dollars aux Etats-Unis. Pour les auteurs, la guerre et la situation économique des Etats-Unis ne sont pas deux sujets distincts, mais un seul et même sujet.

 

Les auteurs s’attaquent surtout au mythe qu’une guerre est toujours bonne pour l’économie.

Parce que les Etats-Unis n’ont pas d’épargne, l’administration Bush doit emprunter à l’étranger, à la Chine, par exemple, observe les auteurs. « Le déficit de l’Amérique est tel qu’elle ne peut sauver ses propres banques. »

L’article date du 28.02.2008, la crise des subprimes de l’automne 2008, la faillite de Lehmans Brothers de septembre 2008….

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *