Politique de santé future: Alcoolisme:

M Macron vient de nommer son conseiller agriculture:

Le Monde titre:

La représentante du lobby viticole nommée conseillère agriculture d’Emmanuel Macron

Déléguée générale de l’organisme Vin et société, Audrey Bourolleau avait obtenu l’assouplissement de la loi Evin par le Parlement en 2015.

Lien

Le reste de l’article éclaire la vie de lobbyiste de Audrey Bourolleau pour obtenir la fin de la loi Evain (limitation de la publicité pour l’alcool en particulier).

Mais ne désespérons pas, il enverra les externes de Médecine (étudiants de la 3ème année à la 5ème année) se battre contre les grosses caisse du matraquage publicitaire pendant 3 mois de leur externat:

  • Nous créerons un service sanitaire de 3 mois pour tous les étudiants en santé : dans ce cadre, 40 000 d’entre eux interviendront dans les écoles, les entreprises, pour des actions de prévention.

 

 

Et encore il parle des étudiants en Santé, ce sera peut être les élèves infirmiers!

Il est à noter que cela laisse à supposer que la médecine du travail, la médecine scolaire pourront être rabotée, vu déja la maigreur des effectifs.

A quand un dealer de hashisch à la tête de la relance économique?

Le débarquement sur Mars est proche.

Si vous avez suivi l’élection présidentielle, vous avez peut-être été étonné de ce petit candidat qui proposait de monter une expédition spatiale à destination de la planète Mars. Ce projet est, bien sûr risible en l’état actuel du pays.

Par contre un autre candidat, élu celui ci a un projet tout autant farfelu dans le domaine de la Santé.

  • Nous déverrouillerons massivement l’accès à la télémédecine, levier
  • de lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Nous aiderons financièrement les patients, les associations, les professionnels et les établissements à s’équiper en technologies numériques, devenues indispensables pour assurer une offre de soins de qualité partout.

 

 

Suivons les liens: Un « expert » issu de la CPAM travaillant dans un CH périphérique voit déjà la médecine par tablette, voire même des cabines de mesure de constantes sauver les campagnes de la désertification médicale…Soyons clairs: Je pratique la télémédecine. Elle nécessite en réalité un médecin expert à une extrémité et un médecin examinateur guidé à l’autre extrémité de la liaison internet haut débit. Pour un patient, par exemple victime d’un accident vasculaire cérébral il faut 2 médecins pendant 1 h au minimum, plus un radiologue, un biologiste…Techniquement le médecin neurologue expert guide l’examinateur (également médecin) en posant des questions…médicales (le NIHSS est à combien, le barré est-il tenu, a-t-il une dysmétrie, un syndrome cérébelleux….) questions absolument hors de portée d’un robot examinateur.

Dans une cabine d’examen, notre expert a-t-il pensé au doigt mécanique à toucher rectal pour explorer les lombosciatiques? (ne pas le faire est s’exposer à des ennuis juridiques si le patient évolue mal!)

Quant à la médecine par téléphone, ou par tablette….hum, voyons ça de plus près, il faut des opérationnels au bout du fil. Faire confiance à des « intelligences artificielles » made in multinationale pharmaceutique X ou Y est s’exposer à de terribles biais…sans compter que les données cliniques manquent (ben oui, une tablette n’a jamais palpé un ventre d’appendicite!)

La médecine par téléphone, on connaît depuis longtemps, cela s’appelle le SAMU vulgairement le « 15 ». L’hôpital où travaille cet expert recrute d’ailleurs des opérationnels pour répondre au 15 et effectuer le taf après appel.

Il n-y-a pas à dire, on a pas trouvé un moyen pour faire disparaître par magie le personnel médical (et paramédical!)

D’ailleurs, préférez vous un entretien humain en direct ou l’intelligence artificielle Microsoft hitlérienne?

 

 

 

Guerre au Mali: Partie pour durer…et être coûteuse.

Bonjour,

Notre nouveau président est allé visiter nos militaires au Mali. Or, cette guerre est probablement déjà perdue, nous ne faisons que prolonger l’agonie des autorités maliennes en place.

Le Mali est une démocratie selon les critères occidentaux mais face à l’attaque de quelques milliers d’hommes en armes en 2012, le pays s’est effondré comme un sac vide. Les autorités politiques de l’époque on dû faire appel au Tchad et à la France pour éviter la prise de Bamako. Or, si on ne se pose pas la question des rapports de force militaires et démographiques, on ne peut qu’approuver l’intervention française.

Question simple, le Mali, pays jeune est peuplé d’environ 16 millions d’habitants. Combien d’hommes pouvaient être levés contre l' »invasion djihadiste ». Pourquoi une levée en masse, ou une conscription, n’a-t-elle pas été mise en place? Se poser ces questions est quasiment y répondre….la population est-elle sûre? (dans ce cas pourquoi intervenir?) Le pouvoir en place est-il soutenu (sinon pourquoi ne l’est-il pas?)… bref, des questions gênantes qui sont éternellement repoussées. Faute de réponse, la guerre risque de durer.

 

Alzheimer au pouvoir.

Bonsoir,

coup de gueule politique n°2.

Alzheimer au pouvoir.

Nous sommes tous d’accord que le déficit doit être réduit. Si possible sans trop de vagues économiques. Il faudrait pour cela évaluer l’efficacité d’une mesure quelle quelle soit en regard de l’objectif affiché prise dans les années précédentes. En clair, faire le travail d’évaluation des politiques à l’assemblée nationale par des commissions pérennes et rendre publics les résultats.

Prenons exemple sur les USA et la guerre d’Afghanistan, voici ce que l’on trouve facilement sur Internet:

Très onéreuse guerre en Irak… D’après le Watson Institute for International Studies de l’université Brown, le bilan économique de la guerre déclenchée en 2003 par George W Bush pour faire tomber le régime de Saddam Hussein en Irak, pourrait représenter 6.000 milliards de dollars d’ici à 2053 en incluant les intérêts d’emprunts et les pensions aux anciens combattants. Dans le détail, les chercheurs ont estimé que la guerre aurait déjà coûté 2.000 milliards de dollars aux Etats-Unis, dont 490 milliards de dollars de pensions aux anciens combattants. Le Bureau du Budget du Congrès américain a estimé, de son côté, le coût de la guerre en Irak autour de 770 milliards de dollars.

Sources La Tribune 14/03/2013

Pour la France, les données sont parcellaires, et n’intègre pas bien sûr les intérêts d’emprunt vu que nous payons toujours les bombes de la guerre du Kosovo de 1995.

Il faudrait également évaluer la réussite du but fixé à une mesure d’état quelle quelle soit. Par exemple afficher les buts de guerre avant de la déclencher et voir à 5,10 ans si le but est atteint. Il faut naturellement effectuer la même opération pour des mesures économiques. Mais, pour évaluer les résultats d’une politique encore faut-il ne pas être atteint de Korsakoff!
Quel homme politique a été capable de reconnaitre que, par exemple , la guerre de libye ou d’Afghanistan a été une catastrophe que l’on paiera longtemps?
Quel est celui qui calculera le cout du CICE par emploi sauvé? (100.000, 200.000, 500.000€/emploi?)
On a des Alzheimers au pouvoir qui ont des logiques shadock!

Logique shadock

Bonjour, Gros coup de gueule poilitique ce soir. Comme vous le savez, l’élection présidentielle maintenant se résume à deux personnes, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Faisons clair, je n’aime pas Marine et le F haine.

Mais Emmanuel Macron vient de me dégouter, pour la raison suivante, car il vient d’envisager une opération à la libyenne en Syrie. Je pensais qu’en tant que « cost killer » (tueur de coût en globisch) il allair réfléchir où couper les coûts. Bernique!

Résumons l’historique des interventions « occidentales » des 25 dernières années et leur conséquence politique et économique.

1990, guerre d’Irak1 Sadam envahit le Koweit. Guerre occidentale et des pays locaux contre l’Irak=> victoire militaire et mise sous tutelle du pays. Bush père laisse Sadam massacrer les chiites du sud Irak qui avaient eu le bon gout de croire la propagande occidentale et s’étaient soulevés. (pour mémoire, la garde présidentielle de Sadam avait pu passer les lignes de front pour ce travail) Eh oui, les chiites c’était l’Iran qui risquait de tirer les marrons du feu (d’autant que le pétrole se trouve en quantité au sud Irakien).

1992-1995 Guerre de Somalie. Suite à des famines répétitives sur fond de guerre civile l’UE et les USA déclenchent une opération humanitaire en Somalie (épisode du sac de riz de Bernard Kouchener) Après un échec militaire les troupes occidentales se retirent: que des mauvais coup à prendre dans ce pays ou seul le khat pousse. Depuis, l’instabilité s’étend (au Kenya particulièrement) et la côte somalienne est le siège d’une intense activité de piraterie (opération conjointe USA/UE/Chine(!) ) La population fuit le pays et se retrouve….direction les côtes italiennes!

1998-99 Guerre du Kosovo. L’objectif est de casser la Serbie par crainte de la répétition de la guerre de Bosnie (massacres interethniques). Les grosses caisses médiatiques entrent en marche et une guerre menée par l’OTAN et l’UE est déclenchée. Elle est essentiellement aérienne. « Peu » de victimes Serbes, mais les infrastructures souffrent. Le kosovo multiethnique est séparé de la Serbie, sous protectorat UE/Otan/USA. 20 ans plus tard: Le protectorat est toujours en place, les habitants continuent à fuir la misère (40% de chômage officiel) et les exactions: plus de multiculturalisme (une connaissance s’occupant de réfugiés kosovars en france s’est occupée d’une famille de « petits entrepreneurs » (possédant fermes et laiteries là bas) chassée par des « extremistes » qui voulaient le faire participer au conflit syrien. En proportion, le nombre de combattants de l’Etat islamique venant du Kosovo en syrie  est le plus fort d’Europe. Nous continuons à « soutenir » le pays. BHL soutient la guerre

Etrangement, la Serbie est en meilleur état 😮

2002-2003 deux guerres majeures: Lorsque de individus à passeports Saoudiens mettent des avions dans des tours (3000 victimes) les USA veulent frapper:

En afghanistan ou le roi est en mauvaise posture face aux Talibans et Al Quaida. Bombardements aux B52 et intervention US directe puis de l’OTAN (troupes françaises, allemandes, Italiennes, anglaises) Guantanamo est crée par la suite et réapparait la lettre de cachet de la royauté: Pas de condamnation (pour une démocratie!) pas de durée de peine, des traitements ahurissants pour un résultat reconnu nul par la suite. Le pays n’est pas pour autant pacifié et la guerre dure toujours Le coût estimé coté occident varie de 750 à 1000 milliards de $. BHL soutient la guerre

Guerre d’Irak2 Il s’agit d’aller défoncer Sadam. Pour cela tous les moyens sont bon, la propagande se fait roi chez nous (!) Les fioles d’antrax sont brandies à l’ONU…mais les attaques à l’antrax sur le sol US se révèlent être d’origine interne (Cherchez qui a profité du climat de peur…) Bilan une guerre à 1500 milliards de $ mini. Le pays est ramené à l’âge de pierre, les poseurs d’IED se font plaisir, des élections « libres » font que le pouvoir finit par être ramassé par les chiites. l’Iran tire les marrons carbonisés de cette guerre. Les pays limitrophes prennent peur et alimentent le conflit interreligieux, l’EI financé par des pays voisins et soutenus par les ex baasistes apparait. Frankenstin est né, ce sera le SPECTRE contre lequel les James Bonds occidentaux lutteront. BHL soutient la guerre

2012 épisode des printemps arabe: un certain vent de liberté parti de Tunisie semble souffler sur ces pays dont la distance géographique ne doit pas tromper. en Effet, qu’il ya t-il de commun entre la Tunisie et le EAU? mais bon, en Egypte la fin de partie est sifflée par Sissi En syrie la révolte populaire prends un caractère confessionel (sur les pas des anciennes confrontations du BAAS syrien et de Freres Musulmans)

En Libye, khadafi, après avoir été reçu engrande pompe par Sarkozy (reconnaissant d’une aide financière électorale? cf Médiapart) lutte contre la révolte et menace. Sentant le vent du boulet, sarkozy (rejoints par les anglais , en mémoire de l’attentat de Lockerbie) déclenche la guerre de Lybie en soutenant des révoltés. BHL soutient la guerre. 5 ans plus tard, le pays vit du trafic de viande humaine, les réseaux de passeurs bénéficie d’aide (involontaire?) dONG anglosaxones qui dirigent les rafiots surchargés vers les points de rencontre avec les navires européens de frontex. l’Italie arrose les factions locales pour limiter les départs et l’exploitation des réfugiés est de plus en plus dure (même phénomène qu’au Sinai pour les érythréens: on viole, torture, pour faire cracher les familles des victimes en Bitcoins)

Suite à ce succès la guerre s’étend au Mali voisin. Les djihadistes d’AQMI sont aux portes de Bamako. Une opération de sauvetage est menée par la France et les Tchadiens. (Humm, une démocratie!) Nous y sommes encore et l’usure du matériel se fait sentir.

En Syrie…glissons, nous n’y sommes pas encore, quoique, des hommes secrets y travaillent. On se contente de survoler le pays et de lâcher des bombes guidées laser sur l’EI. Il faut dire que les soutients au sol sont médiocres: Les Kurdes ex marxistes du cru sont regardés d’un sale oeil par la Turquie, qui laisse le flux de djihadistes entrer (et ressortir!) en Syrie. Les groupes de rebelles prêtent allégeance à qui paie mieux donc l’ASL se retrouve sans troupes et sans pouvoir, l’EI, AL Nosra (al Quaida) et d’autres groupes forts sympatiques font leur pub sur Youtube et Facebook pour récolter des fonds dans les pays du golfe. Assad guerroie et gaze. Hollande veut réediter le coup lybien (on bombarde et on se casse) Les groupes locaux se lancent également dans le toxique et expatrient leur guerre. Nous avons les drones, ils ont les leurs pour moins cher, juste le prix d’une location de camion pour un WE, voire moins (un couteau suffit!)

Au total, environ 7 guerres récentes dont le résultat financier se compte en milliers de milliards de dollars. Bien entendu, ces guerres sont financées à crédit par l’endettement public qui n’a fait que croître surtout depuis la crise de 2008-2009.

Je suis curieux de savoir si la bombe guidée laser larguée par les mirages 2000 en 1995 sur le Kosovo coûte plus que son poids en or actuellement (achetée à crédit, larguée à crédit, aide au kosovo prolongée à crédit…). C’est probablement le cas des munitions larguée par drone.

Je pensais ingénument que le bilan de ces guerres allait être fait et que la musique des interventions débouchant sur des échecs pitoyables allait cesser. Bernique, on menace déja d’intervention directe en Syrie, Russes ou pas.

Face à cette succession de succès, j’en viens à douter de la bêtise de nos dirigeants. Ils semblent adeptes de la devise shadock:

L’autre version, plus hard, consiste à penser que le résultat ne les intéresse pas. Seul compte les flux financiers. En effet les banques créditrices des pays occidentaux margent sur les guerres, perdues ou gagnées, peu importe. Donc toute guerre est bonne à prendre. Je pense même q’une évolution de la société à l’Israëlienne où 25% de la population vit de la « sécurité » (armée, police, services secrets, vigiles et porte flingues en tout genre, fabricants d’armes, de mines, de drones…) ne serait pas pour leur déplaire. en plus cela peut résoudre le chômage!

Bon, un peu long mais qu’en pensez vous?

Ps trouvé sur « Le Monde »:

Joseph Stiglitz et Linda Bilmes estiment que la guerre en Irak et en Afghanistan a déjà coûté 3 000 milliards de dollars aux Etats-Unis. Pour les auteurs, la guerre et la situation économique des Etats-Unis ne sont pas deux sujets distincts, mais un seul et même sujet.

 

Les auteurs s’attaquent surtout au mythe qu’une guerre est toujours bonne pour l’économie.

Parce que les Etats-Unis n’ont pas d’épargne, l’administration Bush doit emprunter à l’étranger, à la Chine, par exemple, observe les auteurs. « Le déficit de l’Amérique est tel qu’elle ne peut sauver ses propres banques. »

L’article date du 28.02.2008, la crise des subprimes de l’automne 2008, la faillite de Lehmans Brothers de septembre 2008….